Catherine MONTANT
export-blancshare-hover-full
Directrice de la Force d'Epione

Parcours de reconstruction pyscho-physique

Après un accident de la vie, je ne trouvais pas de centre adapté pour me reconstruire physiquement. Je me suis débrouillé seule puis j’ai créé la Force d’Epione pour répondre à ce besoin.

Adapter l’activité physique et le bien-être aux personnes fragilisées

Blanc Mesnil 93150
Parcours de reconstruction pyscho-physique

Soulager les maux que l’on n’entend pas
Forte du constat qu’aucune structure dans le bassin parisien ne propose un parcours reconstructeur physique mais aussi psychologique, Catherine Montant a décidé de créer pour ces personnes un lieu chaleureux d’accompagnement dans la reconstruction du corps et de l’esprit : La Force d’Epione. Ce centre de remise en forme propose des activités physiques et de bien-être aux personnes ayant subi des accidents de la vie. Il est également étudié pour accueillir des séniors souhaitant retrouver plus de dynamisme et d’osmose avec leur corps. Le lien social se développe naturellement dans cet environnement bienveillant. « Mon objectif est aussi de participer au développement du territoire et aux enjeux de santé qui y sont propres », précise Catherine Montant. Elle s’installe près de chez elle au Blanc-Mesnil, territoire sensible aux enjeux de santé, qui propose déjà un programme « Le Blanc-Mesnil se bouge ».

Travailler de concert pour un développement concret
« Une des réussites dont je suis fière, est le concept en lui-même. Des personnes qui ne se retrouvent pas dans une salle de fitness viennent se faire accompagner après des accidents et se reconstruisent. L’autre réussite pour moi est d’être allée au bout de mon projet. Cela partait du rêve… et après 3 ans, c’est une réalité », nous explique Catherine Montant. La Force d’Epione a permis la création de 3 emplois d’enseignant en activité physique adaptée (APA) et génère 5 emplois indirects, via les prestataires externes (un sophrologue, un professeur de Qi Quong, un professeur de Pilate et Gymnastique, une animatrice d’ateliers bien-être et une personne dédiée aux massages bien-être). France Active Garances Seine-Saint-Denis a conseillé Catherine Montant sur le financement de son projet, en apportant notamment une garantie à hauteur de 80% sur son prêt bancaire, et en lui proposant un prêt complémentaire. « Ils ont cru en mon projet, m’ont challengé sur le côté ESS du projet et m’ont amenée vers la ‘concrétisation’. Ils m’ont portée, soutenue et ils ont cherché des solutions, notamment au niveau bancaire. France Active est un véritable partenaire », témoigne Catherine Montant.

Etendre son modèle sur le territoire
Pour la suite, Catherine Montant aimerait dupliquer ce modèle de centre dans d’autres villes. Mais l’idée prédominante à court terme serait de parvenir à une prise en charge de l’activité physique par l’Etat et le système de santé, notamment dans la période de reconstruction après-cancer. Sa volonté serait que ce type de service soit d’avantage pris en compte et relayé par des prescripteurs, mais aussi à plus long terme, que ces centres soient reconnus d’utilité publique, en lien avec le plan santé et le développement du sport sur ordonnance.

A bénéficié

de garanties de
48 000€
d’un prêt solidaire de
60 000€

A été accompagné par

France Active Garances Seine-Saint-Denis

En 2018

C'est ici

 

Autres Stories

Partager sur Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page